JOURNAUX  &  NATURES MORTES POLITIQUES


Les peintures d'Ava Fathi sont accessibles entre 2.800 et 3.200 euros


La série Journaux d'Ava Fathi a été réalisée pendant ses études à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris où le journal Libération entre autres, était en libre service.

L'artiste se livre à la traduction picturale d'articles de la presse politique : manifestation de la Droite en Espagne, enterrement en Afghanistan, portrait d'une personnalité politique grecque pendant la crise, etc. Les personnages restent volontairement anonymes car leur nom, leur fonction ou leur engagement politique ne présentent aucun intérêt pour Ava Fathi. D'origine iranienne, elle a développé malgré elle une sensibilité accrue envers les événements sociétaux. Pour parer à cette hantise, elle développe dans sa peinture une certaine esthétique contemporaine, brute et frontale,  la menant aux portes de l'abstraction. Pour preuve, l'oeuvre  Sans titre - Journaux, représentant un jeune homme pendu la tête en bas. La composition se plaît à confondre formes et couleurs : les plis des vêtements et les différentes tonalités de gris sont confrontés à la violence d'un éclair jaune - espoir ou fatalité? - esquissé au bas de la toile. Cette toile en particulier a demandé un an de travail à son auteur.

 

Artiste multidisciplinaire, Ava Fathi a peint la série intitulée Nature Morte Politique dans un but presque illustratif. Mettre en perspective son travail de peintre et de sculpteur est un besoin nécessaire  car elle se nourrit de l'un pour créer l'autre. Peintes dans son atelier, ces deux huiles sur toile nous invitent à vivre son univers créatif : peintures en noir et blanc, couleurs, sculptures et fenêtre ouverte sur la nature.