# 4 [ Acheter sa première œuvre d'art... Comment ça marche ? ]

Vous êtes néophyte ou amateur d'art et vous souhaiteriez débuter votre collection personnelle, seulement l'acquisition d'une œuvre d'art originale représente un certain investissement. Comment être sûr de votre choix ? Où acheter une œuvre d'art ? Quel est le processus exact de l'achat jusqu'à l'accrochage chez vous ? Comment se définit la cote d'un artiste  ?

 

A travers mes prochains posts, je tenterai de répondre le plus simplement aux questions qui peuvent se poser à un futur collectionneur.

 

 La première approche consiste en la découverte de l’œuvre d'art en tant qu'objet : le sujet représenté, les couleurs, les formes... bref, l'esthétique de la pièce déclenche chez vous une émotion - positive ou négative, peu importe.

La curiosité suscitée par l'oeuvre vous amène naturellement à vous questionner quant à son sens. En tant que collectionneur, vous vous devez de vous documenter, même de manière basique, pour envisager le parcours et le message de l'artiste dans sa globalité.

Nous reviendrons sur cette idée lors d'un prochain article. Abordons dès à présent l'aspect "pratico-pratique" d'une première acquisition.

 

A l'instar de tout objet de décoration, il faut être capable de projeter l’œuvre d'art au sein de votre environnement personnel. La taille, l'encadrement, l'accrochage et l'éclairage sont autant de points auxquels ils faut réfléchir avant de sauter le pas.

N'hésitez pas à prendre les mesures exactes de votre « coup de cœur » et faites un test concret chez vous. Cela vous permettra de vous rendre compte du volume et de visualiser la présence de l’œuvre dans son espace.

 

Vous pouvez contacter MISIA Gallery en nous envoyant la photographie du mur d'accroche et nous vous proposerons un rapide photomontage. MISIA Gallery propose également l'option de « l'œuvre à l'essai » : il s'agit d'un test de 2 à 3 semaines pendant lesquelles vous pouvez installer une œuvre chez vous avant de confirmer votre achat.

 

Une fois l'acquisition décidée, se pose la question de l'encadrement. Parfois perçu comme un détail, sachez que l'encadrement d'une photographie ou d'une peinture est tout aussi personnel et important que l'achat de l’œuvre elle-même. Une multitude d'options s'offrent à vous : par exemple la caisse américaine ajoute de la profondeur, le Diasec rehausse un accrochage moderne et épuré lorsque le simple Dibond permet une économie sur le coût... etc. 

MISIA Gallery laisse cet aspect à la discrétion de ses collectionneurs. Néanmoins, en collaboration avec nos ateliers d'encadrement partenaires, nous sommes toujours heureux de prodiguer nos conseils en fonction de vos goûts et de la technique de l’œuvre.

 

Enfin l'accrochage. Contrairement aux idées reçues, il n'est pas nécessaire d'être un grand régisseur pour accrocher une oeuvre en deux dimensions, deux outils suffisent : un marteau et un niveau. Ni trop haut, ni trop bas, l’œil du spectateur doit converger avec la ligne médiane de la pièce, aux alentours de 160 cm de hauteur. L'homogénéité d'une décoration intérieure relève du bon sens et se résout en cas de doute grâce à l'alignement par le haut de l'oeuvre d'art que vous avez acquise.    

La mise en lumière est le dernier détail qui accrochera l’œil. Elle ne doit pas être dirigée sur le centre de l'oeuvre mais ses contours. En fonction du choix de l'encadrement et du verre utilisé (simple, muséal, anti-reflet, anti-uv etc...), une lumière diffuse peut être du meilleur effet. 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0